Accueil Notre ville Au Mali, la marche anti-Barkhane divise

Au Mali, la marche anti-Barkhane divise

162
0
PARTAGER
Fred Marie/Flickr/CC

Le mouvement citoyen « On a tout compris Waati Sera » a organisé mercredi une manifestation contre la présence de la force Barkhane au Mali. Mais la démarche ne fait pas l’unanimité sur les réseaux sociaux. Florilège.

Gaz lacrymogène, matraque, interpellations, agressions des journalistes… Les forces de l’ordre maliennes ont réprimé, le 10 janvier, une manifestation devant l’ambassade de France à Bamako.

Initiée par le mouvement citoyen « On a tout compris Waati Sera », la marche avait pour but « [d’inviter] le gouvernement français à rester strictement dans le cadre de sa mission officielle de soutien à notre Etat et de lutte sincère contre le terrorisme », selon la déclaration des organisateurs postée notamment sur Facebook par leur porte-parole, Abdoul Niang.

Ceux qui sont pour

Des partis politiques ont condamné la répression de la marche anti-Barkhane et invitent les autorités à respecter la liberté à manifester. « Il convient d’étudier de façon la plus appropriée » le message porté par des manifestants, a indiqué le groupe Alliance démocratique pour le Mali (ADP-Maliba)/Solidarité africaine pour la démocratie et l’intégration (Sadi) dans un communiqué relayé mercredi sur les réseaux sociaux.

Ceux qui sont contre

Sur les sites de micro-blogging, certains internautes ne partagent l’avis des manifestants et de leurs soutiens. « Si l’armée française doit être appelée à l’ordre, c’est aux autorités [maliennes] de le faire », poste Amadou Bedi sur son mur Facebook.

Abondant dans le même sens, le correspondant de RFI à Bamako, Anthony Fouchard, est plus poignant. Sur son compte personnel Twitter, le journaliste français reproche au mouvement « On a tout compris » de n’avoir rien compris…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Envoyer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom