Accueil Nous avons lu pour vous Mali : série d’attaques à Markala, Léré et Hombori

Mali : série d’attaques à Markala, Léré et Hombori

324
0
PARTAGER
@FAMa_Mali/Twitter

L’insécurité ne faiblit pas dans le centre et le nord du Mali.  Quelques jours après l’annonce du gouvernement de renforcer la présence militaire dans ces parties du pays, les groupes armés viennent de montrer, une fois de plus, leurs muscles.

Le jeudi 11 janvier, plusieurs positions de l’armée malienne ont été attaquées dans les régions de Ségou, Mopti et Tombouctou. Tôt le matin, des hommes armés ont tendu un guet-apens à un convoi militaire à Hombori, dans le centre du pays. Une information confirmée par les Forces armées maliennes (Fama) sur leur compte Twitter.

Enlèvement d’un gendarme à Léré

Dans l’après-midi, un gendarme du Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) est porté disparu, selon l’armée.

« L’enlèvement a eu lieu au niveau du check-point situé vers la sortie de la localité »

Le site kibaru, spécialisé aux questions sécuritaires dans le nord du Mali, est revenu sur le récit de l’enlèvement. À l’en croire, ce rapt a « eu lieu au niveau du check-point situé vers la sortie de la localité sur la route de Niafunké ». L’opération aurait été menée par des « individus armés non identifiés circulant sur des motos ».

Attaque repoussée à Markala

La série d’attaques s’est poursuivie à Markala, dans le centre du pays. En début de soirée, un check-point de l’armée a été pris pour cible par des hommes armés.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes, à l’instar de l’activiste malien Moussa Nimaga, affirment que l’assaut a été repoussé par les Fama.

Mais le journaliste français François-Xavier Freland s’interroge sur la finalité de ces attaques répétées au Mali et lance l’hypothèse d’une stratégie politique « d’empêcher » la tenue du scrutin présidentiel initialement prévu cette année.

Avec Hadjiratou Maïga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Envoyer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom