Accueil Dossier Présidentielle 2018 Présidentielle 2018 : les religieux, les « grands électeurs » au Mali

Présidentielle 2018 : les religieux, les « grands électeurs » au Mali

90
0
PARTAGER
Mouhamoud Dicko, président du Haut Conseil Islamique du Mali/abamako.net

Les religieux sont les maitres du jeu de la scène politique. Depuis la veille du coup d’État de mars 2012, les Maliens assistent  à la montée en puissance des leaders religieux. La tendance est-elle maintenue aujourd’hui ?

Ceux qui ont pour mission d’éclairer les citoyens sur les préceptes des saintes écritures sont devenus les vrais acteurs du paysage politique. Les leaders religieux maliens sont de plus en plus influents sur la scène  politique.

En 2013, lors de la dernière présidentielle, certains leaders d’entre eux ont donné des consignes de vote. « Cette implication est anormale », nous confie l’abbé Edmond Dembélé, joint au téléphone. Pour lui, « un leader religieux peut contribuer au bon déroulement de l’élection présidentielle, faire des propositions de sortie de crise, renforcer la cohésion sociale, mais il ne doit pas s’immiscer directement dans les affaires politiques ».

L’Islamologue Mohamed Bakayoko abonde dans le même sens et regrette le positionnement des chefs religieux musulmans au Mali : « Ils ont pris un autre chemin alors qu’ils sont censés être des régulateurs de la scène politique et non des donneurs de consignes de vote. »

Chefs religieux courtisés par des politiques 

Si l’intrusion des religieux sur la scène politique est vue de mauvais œil par certains observateurs, les hommes politiques ne se privent pas pourtant de leur soutien et de leur capacité de mobilisation.

Et pour cause ? Il suffit de se rappeler de la récente démonstration de force des religieux musulmans, lors du Mahouloud (naissance du Prophète Mohamed).

Pas étonnant que les sorties médiatiques de ces leaders religieux suscitent bien d’interrogations en cette période préélectorale. Leurs prises de positions et leurs  menaces sont prises au sérieux par les politiques qui les prêtent allégeance. Il est devenu impossible de ne pas tenir compte des forces de ces derniers dans un pays dont la population est très majoritaire musulmane.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Envoyer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom