Accueil Dossier Présidentielle 2018 Présidentielle 2018 au Mali : les femmes aux abonnés absents

Présidentielle 2018 au Mali : les femmes aux abonnés absents

244
0
PARTAGER
Minusma/Flickr

A six mois de la présidentielle au Mali, des femmes candidates sont invisibles. Seule Hawa Traoré a, jusqu’ici, affirmé fin septembre son intention de se présenter. Mais sans trop convaincre.

Les quelque 0,75 % des suffrages exprimés récoltés par Haïdara Aïchata Alassane Cissé lors de la dernière présidentielle ont-ils refroidi l’ardeur des femmes maliennes ? En tout cas, à ce jour, aucune déclaration de candidature féminine sérieuse au scrutin présidentiel de 2018 n’a été enregistrée.

Pour l’heure, seule une certaine Hawa Traoré, vivant dans l’hexagone, a dévoilé aux Maliens son intention de briguer la magistrature suprême. C’est depuis le 24 septembre effet que son annonce a été faite, dans un français approximatif, sur son compte Facebook.

« Défendre les intérêts des femmes »

Bien que méconnue du milieu politique, et malgré le caractère fantaisiste de sa candidature, Hawa Traoré pourrait bien bénéficier du soutien des organisations de défense de la cause féminine.

« Hawa Traoré ou une autre candidate, l’essentiel pour nous est d’avoir des actions positives en matière des droits humains et, en particulier, de la promotion de la femme », explique Maiga Oumou Demblélé, présidente du Cadre de concertation des femmes des partis politiques (CCFPP), jointe au téléphone. « Car, poursuit-elle, la raison d’être du CCFPP est la défense des intérêts des femmes delà des clivages partisans. »

Dans l’histoire électorale récente du Mali, au moins une femme a pris part aux deux dernières présidentielles, en 2007 et 2013. Avec la promulgation de la « loi sur le quota », des candidatures féminines se multiplieront-elles ? Rien n’est moins sûr.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Envoyer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom