Accueil 1er Mai 2018 Presse : Le temps est dur pour les revendeurs de journaux

Presse : Le temps est dur pour les revendeurs de journaux

203
0
PARTAGER
Abdramane Diallo, revendeur de journaux à Bamako

Au Mali, l’internet et le dégoût de la population pour la lecture pèsent lourdement sur le chiffre d’affaires des revendeurs de journaux depuis quelques années.

Les kiosques à journaux sont inondés chaque matin. Mais les acheteurs ne s’y bousculent plus. Moins d’exemplaires sont écoulés. Les invendus sont retournés dès le lendemain dans les organes. La dégringolade du chiffre d’affaires des revendeurs est due à l’avènement de l’Internet, soutient Abdramane Diallo, revendeur de journaux depuis plus de dix ans.

Des patrons de presse sont conscients de l’impact négatif de l’internet sur la vente des journaux. C’est pourquoi certains ont adopté des stratégies pour la survie de leurs journaux papier. C’est le cas de Oumar Konaté, directeur de publication de l’hebdomadaire La Preuve.

Si le promoteur de l’hebdomadaire La Preuve continue d’envoyer gratuitement ces articles aux différents sites d’information, tel n’est pas le cas de Mariétou Konaté du journal l’Annonceur. Elle a tout simplement arrêté d’envoyer les siens.

Pour d’autres revendeurs de journaux, la situation actuelle n’est pas dû uniquement à l’avènement de l’internet et à la prolifération des sites d’information. Ils croient fermement qu’elle est dû au désamour de la population malienne pour la lecture. Evoluant dans la distribution des journaux depuis plus 30 ans, Madou Sidibé regrette notamment le désintérêt des jeunes pour la lecture.

Si les revendeurs essayent de trouver des alternatives pour survire dans ce métier, ils reste tout de même convaincu que l’avenir de la Presse réside dans le Web.

 

PARTAGER
Articles précédentsMali : le syndicat national du trésor déplore les conditions de travail de ses membres
Articles suivantsMali : les surveillants des prisons en colère
Maliki Diallo est journaliste Reporter d’images au Groupe Renouveau (le quotidien L’Indicateur du Renouveau et Renouveau TV). Il a intégré la presse en novembre 2012. Il était encore étudiant à la Faculté d'histoire et de géographie où il a décroché une maîtrise en Géographie option aménagement du territoire en 2014. En 2017, il s'est inscrit à l'Ecole supérieure de journalisme de Lille (ESJ-Lille) pour une licence professionnelle en journalisme multimédia. Il est l’un des 16 journalistes de la 3e promotion de la formation en alternance de l’ESJ-Lille à Bamako.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Envoyer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom