Accueil Société Mali : Doctix, application pour prendre des rendez-vous médicaux

Mali : Doctix, application pour prendre des rendez-vous médicaux

501
0
PARTAGER
Tidiane Ball, jeune Startup

La plateforme Doctix permet aux patients et médecins de gérer leurs audiences médicales. Rencontre avec Tidiane Ball, l’initiateur du projet.

« Chaque génération vient avec ses challenges. Nous avons le défi de développer les outils à partir des nouvelles technologies. » Tidiane Ball, 32 ans, est un as de la technologie au Mali. Le jeune homme a développé l’application Doctix ou  »Rendez-vous médical » après une première expérience « peu réussie ». C’était il y a près de dix ans avec le projet « Malisanté », un site web d’informations médicales.

Contrairement à « Malisanté », avec Doctix Tidiane Ball est parvenu à mettre en place la plateforme « Rendez-vous médical » pour répondre aux besoins spécifiques des usagers des services de santé. « Les clients perdent beaucoup de temps pour une consultation de 10 à 20 minutes. Doctix est destinée à faire face à cette situation et à réduire aux nombreuses files d’attente dans les structures de santé », explique Tidiane, jouant avec son smartphone. Puis, il ajoute : « La plateforme facilite également l’accès des médecins spécialisés aux patients. Ce qui est toujours difficile au Mali. »

Lancée en février 2017, « Doctix bénéficie de plus en plus de l’adhésion des usagers des hôpitaux, affirme l’initiateur du projet. En effet, de sept médecins spécialisés inscrits sur la plateforme à son lancement, il en enregistre actuellement des dizaines ».« Les utilisateurs de l’application peuvent avoir accès au service de plus de 100 médecins de 60 cliniques à Bamako », précise-t-il.

A ce stade, l’initiative ne fonctionne que dans la capitale. « Pour amener ce projet à l’échelle nationale, il y a encore des efforts à fournir », indique Tidiane Ball qui reste déterminé. Son ambition est de permettre au système sanitaire malien de gagner en efficacité. Et la valorisation des outils des nouvelles technologies est l’un des moyens pour y parvenir, en est convaincu le jeune malien.

Doctix, bientôt à Abidjan ?

Après la réussite de l’application à Bamako, malgré les problèmes de connexion internet, Tidiane Ball envisage déjà de dupliquer l’initiative en Côte d’ivoire.

A l’instar de Tidiane Ball, de dizaines de jeunes se sont lancés dans l’entreprise de la nouvelle technologie. Donilab, une structure d’incubation des jeunes startups maliennes, chaque six mois, appuie et forme des jeunes porteurs de projet dans le domaine.

« Les gens savent désormais qu’on peut réussir dans ce secteur. C’est pourquoi, de plus en plus, il y a beaucoup d’engouements des jeunes à faire carrière dans la nouvelle technologie », affirme Youssouf Sall, l’un des membres de Donilab.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Envoyer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom