Accueil Société Henné artificiel ou « Hindou Diaby », la souffrance des peaux sensibles

Henné artificiel ou « Hindou Diaby », la souffrance des peaux sensibles

424
0
PARTAGER

Au Mali, des milliers de femmes optent désormais pour le henné artificiel lors des festivités. Commercialisé par des Chinois, le produit a pourtant des conséquences dramatiques sur la peau, selon les dermatologues. 

Irritation, eczéma ou encore la surinfection. Le henné artificiel, utilisé par des femmes maliennes, peut être dangereux pour la peau. A Bamako, le Centre national d’appui à la lutte contre la maladie (CNAM) reçoit régulièrement des victimes.

« Nous recevons beaucoup de jeunes filles qui font des tatouages au niveau de la plante des pieds, des mains ou même des sourcils, affirme Dr. Keïta Binta Guindo. Elles viennent avec beaucoup de problèmes allergiques, notamment la surinfection de la peau.»

Dans les faits, l’utilisation du henné d’origine végétale pose peu de problèmes pour la santé. Mais l’ajout de paraphénylènediamine, une substance utilisée dans la coloration des cheveux et des textiles, provoque une réaction allergique. Celle-ci « peut persister toute la vie avec des conséquences au quotidien. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Envoyer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom