Accueil Société Mali : la pouponnière de Bamako dans une situation délicate

Mali : la pouponnière de Bamako dans une situation délicate

1436
0
PARTAGER

Depuis son déménagement, en novembre 2017, à Niamana, le Centre d’accueil et de placement familial (CAPF) de Bamako est confronté à un problème d’eau et d’électricité. Mais pas seulement.

Manque d’eau, coupure d’électricité, insuffisance de personnel… Des difficultés émaillent toujours le bon fonctionnement du Centre d’accueil et de placement familial (CAPF) de Bamako.

Selon la directrice de l’établissement, Bouaré Fatoumata Koné, le problème concerne tout Niamana, quartier situé à vingt-deux kilomètres de la capitale malienne. « L’approvisionnement en eau et en électricité constitue un sérieux souci partout dans la zone », déplore-t-elle. Les coupures de courant sont incessantes et la nappe d’eau se tarit vite. »

Bouaré Fatoumata Koné reconnaît toutefois que des efforts ont été fournis pour apaiser la souffrance de l’orphelinat. « Grâce à des partenaires, nous avons eu deux forages. Le gouvernement nous a aussi dotés de cuivres pour récupérer l’eau. Mais le problème demeure pendant la saison sèche », signale la directrice du CAPF. Car, à cette période, la nappe d’eau risque de tarir.

Un « effectif pléthorique d’enfants »

Les difficultés de la pouponnière ne se limitent pas qu’aux problèmes d’eau et d’électricité. Elles sont également liées à l’insuffisance de personnel. « Nous employons 106 personnes, réparties entre plusieurs branches d’activités. Mais nous manquons cruellement du personnel d’encadrement pour faire face à l’effectif pléthorique d’enfants », confié Bouaré Fatoumata Koné.

Aujourd’hui, la pouponnière, créée en 1956,  compte 291 enfants. Parmi eux : 49 sont en situation de handicap. Elle est rattachée à la Direction nationale de la promotion de l’enfant et de la famille. Son premier siège se trouvait dans le quartier Dravela, en plein cœur de Bamako. Mais ce site  a été ravagé, le 24 mai 2017, par une violente incendie. Depuis, l’orphelinat s’est installé à Niamana.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Envoyer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom